Archives mensuelles : décembre, 2014

Ça, c’est une affaire de Parents Africains

Crédit photo: allocine.fr

Crédit photo: allocine.fr

 

 

Nous le savons tous, nos parents sont merveilleux. Mais nous savons aussi qu’ils peuvent se montrer orignaux, très originaux, dans leurs réactions, propos, conseils, etc. À suivre, un Top 10 de situations qu’on aura vécu ou qu’on ne peut vivre qu’avec un parent africain. Je te promets, cher lecteur, si toi aussi, tu viens de là, tu t’y retrouveras forcément. Et si ce n’est pas le cas, bah tu vas quand même te marrer.

1- Tu es tranquille dans ta chambre et on te fais savoir que Papa t’appelle. Généralement, ça sent pas vraiment bon, mais ce jour là tu sors, très inquiet, et tout ce qu’il te demande, c’est de lui remettre la télécommande qui se trouve sur la table, laquelle, faut bien le préciser, se trouve à un mètre du sofa sur lequel il est assis ou couché. Là dans ta tête, tu as envie de lui dire « Non mais Allô quoi! L’esclavage, c’est terminé hein! ». Mais heureusement  pour toi que ce scénario ne se passe que dans ta tête, donc tu t’exécutes et tu prends ta route.

2- Restons avec les Papa. Là, vous êtes dans un bar. Et il y a toujours ce moment décisif qui arrive: Choisir la boisson. Commandes une bière et il dira: « Non mais depuis quand tu bois, toi? ». Commandes une sucrerie et il dira: « Non mais, c’est devant moi tu veux faire semblant? ». Bref, il trouve toujours à redire, le papa.

3- Ceci se passe souvent avec les Mamans. Vous êtes en train de faire des courses au supermarché et tu vois un article qui t’intéresse énormément. Tu sais très bien que vu le prix, tu n’as que 10% de chances de l’obtenir. Mais tu tentes le coup, et quand c’est non, comme tu t’y attends dès le départ, elle a souvent deux façons de te répondre:  « Dégages là-bas », tout simplement. Rapide et efficace. Ou soit,  « Attends, c’est tout le supermarché que je vais t’acheter ». Oui oui, tout dépend de son humeur du jour. (suite…)



Elle, c’est Bella Bellow!

Bella Bellow, pionnière de la musique togolaise

Bella Bellow, pionnière de la musique togolaise

Elle est la Cesaria Evora du Togo, et bien plus encore. Elle a inspiré et continue d’inspirer des nombreux d’artistes, tels qu’Afia Mala, Angélique Kidjo, etc. À travers sa si douce et belle voix, sa musique aussi originale qu’enchanteuse, elle serait certainement passé du statut d’étoile montante de la musique togolaise et africaine à celui d’Icône mondiale du quatrième Art. Oui oui, je vous le dis, ses œuvres sont d’art et sa voix, d’or. Camarade, je vous présente Bella Bellow, la seule et éternelle pionnière de la musique moderne togolaise.

Georgette Nafiatou Adjoavi, de son vrai nom, va faire ses débuts sur scène en 1963 lors d’une fête scolaire. Sa prestation laisse de marbre tout un public, émerveillé par cette voix que l’on ne peut écouter sans ressentir la grande émotion qu’elle partage. Dès lors, tout le monde veut se l’arracher et cela permettra à la belle d’enchaîner prestations sur prestations à d’autres fêtes scolaires et évènements populaires. À cette époque, elle n’est encore qu’une prometteuse sociétaire de l’école des Beaux-Arts d’Abidjan lorsque l’un de ses professeurs va l’introduire au grand producteur Gérard Akueson, lequel ne se fera pas prier pour la prendre sous son aile. Ainsi naîtra Bella Bellow, la diva. (suite…)



Enfin la fin de semestre: Top 5 des choses que j’ai découvertes

Ça sent la fin du semestre, un sacré bol d’air frais que j’accueille les bras grand ouverts. Enfin bref. Qu’est ce que j’ai pu constater ou apprendre pendant ces quatre mois? Top 5.

1- il ne sert à rien de courrir, il suffit de partir à temps. Mais pour nous étudiants ( de l’Ufc en tout cas ), il ne sert à rien de partir à temps, l’important c’est de pouvoir courir, et vite. Devoirs à rendre, séminaires à préparer, aller en cours,, nous avons toujours cette tendance là, de nous lever au dernier moment. Et je l’admets, à ce jeu, je suis intraitable.

2- Les professeurs s’intéressent énormément à l’histoire de l’Afrique. À plusieurs reprises, j’ai été invité à donner des mini-séminaires pendant des cours auxquels je n’étais même pas inscrit. Occasion rêvée pour répéter à tout un auditoire de frères brésiliens qu’en Afrique, on ne vit pas dans les arbres et on ne se déplace pas sur les dos de lions et autres animaux sauvages. Pff, je parle… Qu’ils pensent ce qu’ils veulent. L’occasion m’était plutôt donnée de faire le fanfaron devant les jolies gos, oui. Qui va se négliger? (suite…)