Camarade lecteur, camarade lectrice, euuuhhh (…) Au fait, dites moi: Pourquoi le mot « camarade » n’a-t-il pas de féminin? Les inventeurs de la langue française sont en panne d’inspiration ou c’est là une manifestation de l’émancipation du genre féminin? Bah là, moi je comprends plus hein. En principe, je devais commencer ce billet en écrivant « camarade lecteur, camaradine lectrice » ou encore, » camarad lecteur, camarade lectrice », seconde option qui collerait d’ailleurs avec la syntaxe de la langue de Molière. Ou bien? Bon bref, ce n’est pas pour ça que nous sommes là…

Crédit photo: www.hrmlogistica.com.br

Crédit photo: www.hrmlogistica.com.br

Donc je disais, camarade lecteur, camarade lectrice, je viens te souhaiter à travers ce billet une bonne et heureuse année 2015. Bon, tu connais la chanson mais, toi même tu sais combien les jours peuvent se suivre et se ressembler comme deux gouttes de larmes de chien. Ce n’est pas parce que le 4 a laissé sa place au 5 que ta vie va changer hein. Le 2, le 0 et le 1 sont toujours bien place et peuvent représenter le fait que presque tout restera statique autour de toi. Nous les Hommes, avons parfois besoin de cette période  pour nous donner  l’illusion d’un énième nouveau départ, qui bien souvent, nous fait prendre de nombreuses  nouvelles résolutions que nous n’appliquons pour la plupart, que pendant le premier mois de l’année et puis basta! Nous voilà revenus à ce que nous étions l’an dernier. (suite…)