Archives mensuelles : mars, 2015

J’ai fait un rêve

Le rêve de Manzama Marek ABI

J’ai fait un rêve dans lequel, quelqu’un a affirmé que : « le zèbre ne cache pas sa zébrure ». Cela m’a fait comprendre  pourquoi l’Afrique ne cache pas  ses difficultés et s’est muée de ce fait en quémandeuse notoire.

J’ai fait un rêve dans lequel, quelqu’un m’a signifié que : « Le tigre ne proclame pas sa « tigritude », il saute sur sa proie et la dévore ». Et cela m’a permis de comprendre pourquoi l’Africain aime les coups bas, coups d’Etat et bien d’autres types de coups… (Ô mon premier amour… Quand j’y pense, …)

J’ai fait un rêve dans lequel j’ai ouï dire que c’est au bout de la vieille corde qu’on tisse la nouvelle. Là, je me suis tout de même inquiété lorsque j’ai pensé à l’éventualité du fait que la vieille corde ne tienne plus. Que faire alors dans ce cas? On en tisse une toute nouvelle conforme à la précédente ou l’on prend quand même en compte cette dernière usée? Je connais l’avis des conservateurs. (suite…)



Afrique: Parlons rêves, parlons évolution (2)

 

 

Nous sommes la jeunesse pensante de l’Afrique. Nous sommes les élites de demain, l’avenir de notre cher continent.  Nous avons beaucoup de choses à dire, et nous n’avons qu’une seule requête: Ecoutez-nous!

 

jeunesse-africaine

 

« Nous rêvons d’une Afrique. D’un continent dynamique qui prospère dans tous les domaines, et  qui aussi, porte un regard spécial sur la santé de sa population. D’un continent où l’on développe des politiques publiques ayant pour principal objectif la consolidation ou la reconstruction des systèmes de santé . En regardant les récents événements qui ont secoué notre terre mère, on a vu les limites de nos Etats, leurs difficultés dans la façon de gérer la situation par eux-même. Il est temps de commencer à penser à la santé de la population africaine d’une manière un peu plus intégrale; il ne faut plus regarder la maladie tout simplement comme un phénomène isolé mais plutôt, rechercher les facteurs déclencheurs de celle-ci. Il faut introduire un système qui puisse favoriser la prévention. Aujourd’hui, dans, les pays développés, on voit clairement comment ce système fonctionne et à quel point il est efficace. Et à titre personnel, mon souci, c’est de voir la santé de mon peuple recevoir une plus grande attention. Seuls des hommes bien portants construiront une plus belle Afrique.» Reagan Nzundu Boigny, Sciences Infirmières, Fortaleza (Brésil), Congolais.  (suite…)



Afrique: Parlons Rêves, parlons évolution (1)

jeunesse-africaine

Nous sommes la jeunesse pensante de l’Afrique. Nous sommes les élites de demain, l’avenir de notre cher continent.  Nous avons beaucoup de choses à dire, et nous n’avons qu’une seule requête: Ecoutez-nous!

« Personnellement, au fil des années, j’ai compris l’importance du Droit et je trouve dommage que beaucoup soient lésés dans leurs droits tout simplement parce qu’ils ne les connaissent pas. Des femmes battues dans leur foyer et supportant tout en silence sans savoir qu’elles peuvent obtenir justice, d’autres personnes qui commettent des actes sans savoir au préalable quelle sera leur responsabilité en cas de problème.

Mon souhait pour palier à cet état de fait est de faire apporter des modifications à l’éducation des jeunes. Pour une première fois, « casser » le mythe du « droit réservé aux Juristes » et faire comprendre que tout le monde est concerné; après tout, nul n’est sensé ignorer la loi … Pourquoi dans ce cas ne pas instaurer des cours de Droit dans le système éducatif, plus précisément à partir du second degré ? Prévenir vaut mieux que guérir, dit-on souvent. Prendre ses dispositions au prime abord est préférable au recours à un avocat et à l’engagement dans un procès éprouvant et onéreux. » Latifa Sanoussi, Droit, Dakar, Béninoise.

(suite…)