Son homme !

Elle lut la notification du nouveau message reçu par son homme. On pouvait y lire : « c’était très bon, tout à l’heure. Merci pour ce délicieux moment ».

Elle soupira, puis après un temps d’absence, passa à l’action.

Résolution du cas 1

  • Mais qu’est-ce que tu racontes!? C’est plutôt à moi de te remercier. J’ai tellement adoré la soirée que nos moments non encore vécus me manquent déjà.
  • En plus d’être beau, élégant et intelligent, il est romantique 😍😍❤.

 [Il est aussi marié, sale pu*e! Calme toi Elia, calme toi.]

  • 😍❤😘. Je ne fais qu’essayer de te ressembler, ma muse. Tu sais, je veux que notre prochaine rencontre soit de l’ordre du divin. Envoie-moi tes coordonnées. Je t’enverrai de quoi t’offrir ce qu’il faut pour défier Venus.
  • Oh t’es chou mon bb ! T’inquiète pas, tu ne seras point déçu. Mon nom complet, c’est FOLIGAN Ayélé Katy. Adresse : …. ❤.

Pauvre Katy. Elle ne savait pas qu’au bout du compte, elle aurait plutôt envie de courir se réfugier sur Vénus. En effet, Elia communiqua directement ces coordonnées à son grand frère policier, réputé sauvage. La légende raconte qu’il est celui qui a inspiré l’histoire de Rambo. Bref, cas 1 réglé, sinon en cours de résolution.

Résolution du cas 2

  • AKORI OURO APHTAL ! MONSIEUR AKORI OURO APHTAL !

Après la première convocation, son homme répondit par un « Oui » qui sentait déjà que quelque chose ne tournait pas rond. À la deuxième, il sortit de la douche, serviette attaché au niveau de la taille, mousse de savon éparse sur tout le corps.

  • Oui, tout va bien ?
  • Ça dépend de la réponse que tu vas me donner. « C’était très bon, tout à l’heure. Merci pour ce délicieux moment ». C’est qui ? Hein ? Tu étais avec qui tout à l’heure ?
  • Bah avec Aziz, je t’avais dit ça non ? La personne a dû se tromper de numéro. Ce n’est pas la première fois que ça arrive de toutes les façons.
  • Héé frère, arrête de te foutre de ma gueule ! Dis-moi c’est qui la trainée avec qui tu me trompes sinon, il y aura carnage dans cette maison.
  • Femme, je t’ai dit que je ne connais pas cette personne… Laisse-moi finir ma douche.

Elle dut prendre son téléphone pour appeler Aziz. Ce dernier confirma les dires de son homme. Les derniers messages WhatsApp corroboraient également leur version. Elle se sentit soulagée, sourit bêtement toute seule, comme amoureuse pour la première fois. Elle continua sans but précis à remonter dans les conversations des deux amis et tomba sur un échange qui allait tout faire basculer à nouveau :

  • Frère, tu sais, nos femmes-là ont l’œil trop vif. Il faut que nous ayons un plan ‘pilotage automatique’ en cas de crise surprise.
  • Eh camarade, je suis d’accord. Tu proposes quoi ?
  • Bien, Si l’un sort avec une go, l’autre sort aussi de chez lui, on rentre presque au même moment et on s’envoie des messages pour dire qu’on est bien rentré. Celui qui a un rencard doit s’arranger pour arriver en case sans unités d’appel. Si madame intercepte un message suspect et que par exemple je te prends comme alibi, elle tentera immédiatement de t’appeler. Avec mon téléphone ça ne passera pas, donc elle t’appellera directement du sien. Là tu sauras qu’il y a crise et tu appuieras sur le rouleau compresseur […]

[Les salauds !]

Le monde d’Elia s’effondra d’un coup sec. Que pouvait-il lui arriver de pire que la trahison de l’homme qu’elle admirait tant, qu’elle aimait tant, et qui surtout, lui rendait si bien son amour ? Elle s’apprêtait à exploser lorsque son téléphone sonna. C’était son frère… Il n’avait pas mis longtemps à retrouver la maîtresse en question. Il ne put cependant la gratifier de ces rectifications de portrait dont lui seul avait le secret. La cause ? Elle n’avait que quinze ans, soit un an de moins que sa nièce.

Elia tomba évanouie.

 

P.S. 

1 – Cette fiction est un challenge lancé par Aphtal Cissé qui consiste à rédiger un texte à partir du premier paragraphe du présent article. Vous trouverez d’autres articles de ce challenge ici.

2- Les noms utilisés dans le billet découlent de mon imagination. Toute coincidence ne serait qu’un hasard.

The following two tabs change content below.
mareklloyd
Qui cherche trouve. Mais, le plus dur n'est pas de trouver ce que l'on cherche, mais c'est de supporter ce qu'on a trouvé, puisqu'on l'a cherché!!! ASSUMES TOI.
mareklloyd

Derniers articles parmareklloyd (voir tous)