Catégorie : Politique

Quand j’invite un physiologiste pour parler politique de chez nous

L’expérience de Pavlov et son chien, tu connais? Je suppose que oui. Donc en bref, c’est l’histoire d’un chien qui, comme tous ses compères et nous aussi d’ailleurs, salive dès qu’il se retrouve en face de la nourriture. A cette dernière, on associe pendant une période donnée le son d’une sonnette, puis on finit par remarquer que même lorsque disparaît la nourriture, la sonnette à elle toute seule réussit à faire saliver le chien.

Prenons cette expérience, relevons les éléments « Chien », « sonnette » et « nourriture », puis adaptons les à la situation qui est notre au Togo et dans bien d’autres pays africains. Ainsi, le peuple serait le chien, la nourriture, l’ensemble des conditions favorables à l’épanouissement du peuple et la sonnette, l’élement proposé pour faciliter l’accès du peuple aux dites conditions, pouvant se présenter sous diverses configurations. Dans cette catégorie, nous retrouvons les partis et systèmes politiques. Rappelons que le tout est inséré dans un réseau (un Pavlov) qui contrôle tout, influence directement les comportements de chaque élément, et dont la seule motivation est de mener à bien ses affaires.

Et alors?

(suite…)



Faites les phrases, mais n’oubliez pas de mettre les points et les virgules.

Faire de belles phrases, c’est intéressant. La preuve, nous en sommes tous friands. Mais, les ponctuer, c’est important. La preuve, sans cela, nos phrases sont passibles de perdre leurs sens. Maintenant, dites moi, qui sont ceux qui nous sortent toujours de belles phrases et par la suite, dans la plupart des cas, oublient de mettre les points et les virgules? Hmmm, à cette question, je parie tout ce que j’ai de plus cher que le commun des Africains répondra en pointant du doigt, ceux qui dirigent leur pays bien-aimé.

Crédit photo: www.crise-economique.net

Crédit photo: www.crise-economique.net

Eh oui, malheureusement, il n’aura pas tort. Ça fait déjà quelques années que ma grand-mère au village, attend la fontaine d’eau potable qu’on lui a promis à elle et à ses cohabitantes, en échange de leurs votes. Aujourd’hui, la situation est restée la même, elles sont remontées et attendent de pied ferme celui qui viendra leur proposer un marché flambant-neuf juste avant les prochaines échéances électorales. Elles se disent déjà que ce dernier prendra cher, mais, oublient un peu trop tôt qu’il a plus d’un tour dans son sac. Et au moment venu, il trouvera encore le moyen d’enrouler tout le monde dans la farine. Vrai ou faux?  (suite…)