Quand Allah s’invite au pays du Christ Rédempteur

Article : Quand Allah s’invite au pays du Christ Rédempteur
15 juillet 2015

Quand Allah s’invite au pays du Christ Rédempteur

  • Il est 20 heures, nous sommes un dimanche, jour de match entre Fortaleza et Ceara, les deux clubs rivaux de la région où j’habite, et Dieu seul sait ô combien il est dangereux de se pavaner dans les rues pendant ces moments (dépendamment du score final, il y a souvent de ces supporteurs qui deviennent un chouya violents et s’engagent dans des « sortes d’interaction » avec autobus, personnes et autres biens publics, que je jugerais très peu honorifique vis-à-vis du genre humain. Bref…) À cette heure, je sors de l’église pour rentrer chez moi, j’arrive à l’arrêt de bus et il y a cette dame, dans la soixantaine je dirais, assise toute seule. Dans son visage, j’entrevois une certaine inquiétude. A-t-elle peur de moi ? Dans ma tête, je me demande si c’est mon physique imposant qui l’effraie ou si c’est l’événement du jour. Je n’ai pas le temps d’y réfléchir, car très vite, j’obtiens ma réponse lorsqu’elle s’adresse à moi en disant:  » Quel bus vas-tu prendre, mon fils ? »
  • J’ai tout de suite compris. La dame n’a pas envie, à raison, de rester toute seule à l’arrêt. En principe, n’importe quel bus passant sur cette avenue peut me conduire chez moi, mais en bon samaritain, en bon petit chrétien qui vient, en plus, de recevoir le Corps du Christ, je décide d’attendre avec elle jusqu’à ce que le sien n’arrive. Elle semble ravie. Et en attendant que le car ne vienne, elle engage de nouveau la conversation :

Elle: Tu n’es pas d’ici non ? Tu viens d’Afrique ?

Moi: Oui, je suis Africain, je viens du Togo. C’est un pays de l’Afrique occidental

Elle: Ah je vois. Donc c’est dans ta région que les chrétiens sont persécutés et tués par les musulmans, non? Pauvres chrétiens !

Moi (Un peu surpris, mais je commence déjà par m’habituer à ce genre de propos stéréotypés): Non non, chez moi, il n’y a aucun problème entre chrétiens et musulmans. C’est vrai que dans quelques pays du continent il y a des rivalités sanglantes entre ces deux groupes, mais on les compte sur le bout des doigts. Sinon, dans mon pays, comme dans la plupart des nations africaines  Etats africains, il n’y a rien. L’islam, c’est une religion comme les autres. (…).

Elle (semblant n’avoir rien capté de tout ce que j’ai dit, et avec un air méprisant au plus haut point): Hmmmn, en tout cas, ces gens-là, cette religion, que Dieu m’en garde.

Moi (voulant coûte que coûte la faire changer de regard sur le sujet): Non, mais sérieux, il ne faut pas laisser des cas isolés influencer votre opinion. Oui, Il y en a qui aujourd’hui salissent le nom, l’image de l’islam, et ce qu’on sert ici dans les médias n’arrange pas les choses. Mais en vérité, c’est une religion qui a la même valeur que le christianisme et le reste, elle est aussi de Dieu et voilà. Je le répète, chez moi comme dans la plupart des pays africains, musulmans et chrétiens vivent en paix et ensemble. Je suis un chrétien (je lui montre le chapelet que j’ai sur le poignet), catholique, et je reviens d’ailleurs de la messe. Ma famille l’est aussi, mais mon grand frère par exemple a décidé de se convertir et aujourd’hui il est musulman. Sa femme est chrétienne et leurs enfants choisiront leur propre orientation religieuse plus tard. Tranquille quoi. Ce n’est même pas un sujet sur  lequel nous nous attardons.

Et notre dame de rester muette pendant un moment. J’ai pu sentir qu’elle a été légèrement surprise de m’entendre dire que j’ai un grand frère musulman. Enfin, je veux bien avoir tort sur ce coup, mais hélas… Un bus arrive, et elle s’empresse de me dire que je peux y aller. Je réplique en disant que ça ne me gêne pas d’attendre, mais elle me dit :  » Non c’est bon,  tu peux partir ». En montant dans le bus, je l’entends continuer à rouspéter derrière. Comme quoi, vaut mieux être seul dans une période de danger que d’être accompagné du frère d’un musulman.

Si aujourd’hui l’islam fait peur et inspire autant de mépris, qui en sont les responsables? Lesdits islamistes ? Les médias ? Ou les détenteurs de l’information ? Quelque part, je m’en fous un peu de savoir qui est plus trempé que qui parce que, responsables, nous le sommes un peu tous. Cette dame, comme beaucoup d’autres, l’est parce qu’elle a accepté d’emblée l’image de l’islam véhiculé dans les médias, sans effectuer le moindre effort critique. De nombreuses gens et moi le sommes parce que nous savons ce qu’il en est vraiment de cette religion, mais ne faisons pas grand-chose pour montrer son vrai visage. Voyez-vous, chacun de nous a une petite part de responsabilité.

Ce fut la troisième fois que je m’engageais dans une discussion à propos de l’islam ici au Brésil, et pour la troisième fois, j’ai compris qu‘Allah n’est pas connu mais est méprisé au pays du Christ Rédempteur. Aujourd’hui, je me dresse en tant qu’habitant du monde, et dans le souci de promouvoir le partage d’un message de paix, la tolérance, l’acceptation de l’autre dans son altérité et dans son identité, je me dis prêt à œuvrer pour défaire les idées préconçues et discriminatoires qui existent dans ma communauté. Et vous, consentez-vous à le faire dans la vôtre?

Partagez

Commentaires

K-bwe
Répondre

Lol!!!! Au debut, tu était un bon ange et par apres un "jihadista"

mareklloyd
Répondre

Ah, cousin! C'est ça la triste réalité hein. Mais bon, ... ça fait un peu bisounours mais je veux bien croire que d'ici là, le bon ange restera bon ange. lol

Daniel
Répondre

Humm Malheureusement une telle situation est de plus en plus frequente. Mais j'ai quelque chose a mettre en vedette, histoire de partager ma modeste opinion, d'ailleurs une analyse personnelle. J'ai remarqué qu'au Brésil leur manière de comprendre ou d'interpreter les informations venant d'autres pays est parfois biaisée. En effet, "le bresilien" croit à 100% a ce qui divulguent les médias sans aucun questionnement. Les Europeens par exemple savent que les africains sont pauvres ainsi que les nort Americans, mais ne pensent pas comme les bresiliens. Comment en ce 21e un bresilien peut se permettre de croire quil ya pas de television en afrique et que les africains vivent dans les forets, dans les cavernes avec les animaux ect... Comment est-ce possible? Comment un bresilien peut oser me pauser a moi la question de savoir si je vis dans la maison avec les lions??
Bref, oublie les brésiliens ils appartienent a un atre monde. Jveux pas les taxer de bêtes ni de quoi que ce soit mais qu'ils cherchent mieux a s'informer a etudier les autres nations a comprendre les autres realités . Il est indispensable kils cherchent a s'actualiser sinon c'est vraiment aberrant, desolant, engoissant et parfois c'est enervant ke les humains sont limité tellement retardés et pourtant ils disposent de tout pr s'informer

il faut retraiter le cas des brésiliens dans une onglet separé car ça peut distorcer tes analyses des choses!

mareklloyd
Répondre

Oui gars, merci pour ton analyse. Les Brésiliens avalent tout ce qu'on leur sert et c'est justement ce qui nous met dans ce genre de situations. Mais il n'y a pas qu'eux quand il s'agit de l'islam. La culture occidentale en général connait beaucoup moins cette religion que nous pensons et nombreux sont ceux qui se calquent sur les actions menées par des groupes isolés pour définir et se construire une opinion sur de l'islam dans son 'ensemble.

ibrahim bonou
Répondre

c'est vraiment decevant d'entendre tout ces choses lá sur l'islam par exemple moi je parlais avec ume fille la derniere et elle me demandait de quelle eglise je suis quand j'ai repondu je suis musulmane, elle as repondu tu es de l'eglise de l'homme bombe ? je n'avais meme pas vite compris de quoi elle parlait , c'est apres je suis rendu compte qu'elle parlait des kamikazes. j'ai essayer de lui expliquer mais elle avait deja son idée de l'islam. c'est triste

mareklloyd
Répondre

Vraiment désolant!!!!!! Maintenant, c'est de notre responsabilité, nous qui savons la réalité des choses, d'instruire et informer les gens.Certains maintiendront leurs positions mais sur 10, il y aura au moins une personne atteinte, qui a son tour atteindra une personne, et ainsi de suite.

Gabriel
Répondre

Dieu nous veut humble et veridique. soyons des lumierers la ou nous sommes.

Gabriel
Répondre

pour notre culture, allons chercher le sens du mot islam et nous comprendrons que nous sommes dans un monde de surface et en vitesse qui n'a plus le temps de voir les choses dans leur vrai explications.....

sbskalan
Répondre

C'est très difficile de voir la manière dont certaines gens perçoivent cette religion aujourd'hui , comme tu l'as si bien dit l'Islam est une religion de paix , non brutale et de pardon. Je le fais comprendre également à des personnes qui adorent ce que disent les médias. Merci de l'apport !

mareklloyd
Répondre

Oui et cette tâche de ré-informer les gens sur certains sujets nous concerne tous. Merci

Serge
Répondre

Un jour à la fac, la seule femme musulmane qui porte des vêtements qui font clairement référence à sa réligion passe à côté de mes collÈgues et moi, une amie dit en plaisantant:" comme ces femmes s'habillent comme ça alors qu'il fait si chaud?"; ensuite , elle fait des références à la mode et au fait que la jeune femme ne savait pas s'habiller... bref, je lui ai demandé pourquoi il était si difficile pour elle de comprendre que c'est sa culture qui lui permet de se vêtir de cette façon là...

mareklloyd
Répondre

Hmmn, ton commentaire me donne envie d'aborder la seule femme musulmane qui porte aussi la burka ici au campus, histoire de voir les situations auxquelles elle fait face au quotidien.

Judith Gnamey
Répondre

Je suis vraiment touchée par tes mots. Je crois que ton billet est l'un des plus beaux que j'ai lu. C'est terrible cette image negative que les gens ont de l'islam. Comme je l'ecris dans mon dernier billet, je suis chrétienne et amoureuse de l'islam. Je fréquente de nombreux musulmans et deux de mes meilleurs amis sont musulmans. Ce sont pour la plupart des gens integres et aimables. Les medias parlent si mal de l'islam. C'est écœurant et dommage

mareklloyd
Répondre

Merci Judith! En effet, le plus gros pourcentage de nos connaissances du monde extérieur, soit de la culture étrangère, nous vient des médias. Et puisque la plupart considèrent ces infos comme des dogmes, on en est là. Vraiment "écœurant et dommage".

Benjamin Yobouet
Répondre

Voilà qui est une bien triste réalité. La conception de la religion est ainsi mitigé.

Or, on a qu'un seul et unique créateur: Dieu, Allah... quel que soit le nom qu'on lui donne.

L'essentiel est la foi personnelle qu'on place ou que l'on entretien vis à vis de Lui. Le reste lui même se chargera de juger.

Bien à toi !

mareklloyd
Répondre

Oui en effet, "on a qu’un seul et unique créateur: Dieu, Allah… quel que soit le nom qu’on lui donne".