Bonjour, mes gens.

À l’heure où je commence à rédiger cet article, je vous promets que je ne sais pas exactement de quoi j’aimerais vous parler. La seule certitude que j’ai, c’est que ce billet sera court, très très court.

Je vous dirais bien pourquoi j’ai passé environ 8 mois sans rien publier, mais je n’en connais pas la raison moi même donc passons.

On pourrait discuter de mes dernières vacances à Lomé. Je pourrais vous raconter combien ça conduit très mal sur les routes de ma ville préférée mais mon séjour à Cotonou m’aura prouvé que ce n’est finalement pas si déplorable que ça chez nous. Donc là, je ne sais plus. Un autre sujet? Oui, pourquoi pas!

L’éducation de la jeunesse togolaise (…) Franchement, pour bien débattre de cette question, il faut tout un blog et une avalanche d’articles. Un thème qui viendrait stranguler ma certitude du premier paragraphe. Ah ça non… Mais bon, je pourrais toutefois y revenir dans mes prochains articles, d’autant plus que la situation est assez consternante et met un gros point d’interrogation sur l’avenir de notre Nation. Nombreux sont ceux qui ne voient pas le coup venir mais déjà, je me dis que notre projet de faire du Togo un pays émergent reste et restera un projet pendant plusieurs générations encore si aucune mesure poignante n’est prise dans le sens de la reconstruction de ce système éducationnel qui souffre de tant de maux.

Bref, on pourrait bien parler de beaucoup de choses, de musique, de football, de culture, d’arts culinaires, de cinéma entre autres, mais vu que je trouverai toujours une raison pour ne pas le faire maintenant, je m’arrête ici et je vous passe le bonjour, mes gens!

The following two tabs change content below.
mareklloyd
Qui cherche trouve. Mais, le plus dur n'est pas de trouver ce que l'on cherche, mais c'est de supporter ce qu'on a trouvé, puisqu'on l'a cherché!!! ASSUMES TOI.